Raphaëlle Petitjean : Visez la mission, déléguez l'administration

Articles récents

Rédiger le rapport annuel d’un organisme communautaire
8 avril 2016


L’allaitement dans le cadre de la santé génésique
11 mars 2016


Tous les articles

Orthographe rectifiée


Article publié le 11 mars 2016

L’allaitement dans le cadre de la santé génésique

C’est à travers une émission de télévision que j’entends parler de « santé génésique » pour la première fois. Cette appellation me séduit immédiatement par son caractère global. Que signifie-t-elle exactement? Englobe-t-elle l’allaitement, domaine dans lequel j’évolue depuis plus d’une décennie? Qui utilise cette expression, depuis quand?

« Santé génésique » est en fait un synonyme de « santé reproductive ». La santé reproductive s’intéresse aux mécanismes de la procréation et au fonctionnement de l’appareil reproducteur à tous les stades de la vie, selon la définition adoptée en 1994 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) lors de la Conférence internationale sur la population et le développement du Caire (Égypte). Cette définition s’inscrit dans la cadre large de la santé telle qu’elle est définie par l’OMS, c’est-à-dire par un état de complet bienêtre physique, mental et social, et qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. Cette même définition est appliquée à la santé génésique dans un rapport publié en 2004 par le secrétariat de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Dans une chronique publiée par l’OMS en 2002, Kwasi Odoi-Agyarko définit la santé génésique comme « un mariage entre les sciences sociales et médicales, parce qu’elle affecte tout le monde. [...] Elle affecte la vie des gens, leurs conditions économiques, l’éducation, l’emploi, les conditions de vie, l’environnement familial, les relations sociales entre les hommes et les femmes ainsi que les structures traditionnelles et juridiques où ils vivent, et elle est affectée par ceux-ci. » Cette globalisation définit également les environnements de l’allaitement. Mais l’allaitement fait-il partie de la santé génésique?

Plusieurs bibliothèques classent l’allaitement dans la santé génésique, dont celle de l’OMS et celle du Réseau canadien pour la santé de femmes. Par contre, dans les différents textes que j’ai lus, l’allaitement n’est pas présenté comme une partie de la santé génésique, mais comme un outil, par exemple pour l’espacement des naissances ou pour la prévention de la transmission du VIH. La reproduction s’arrête-t-elle à l’accouchement? D’un point de vue anatomique, l’appareil reproducteur féminin n’inclut pas les seins. Pourtant, la première tétée a fait intégralement partie de mes accouchements et je sais que de nombreuses autres femmes partagent cette expérience. Et puis, il n’y a pas si longtemps, l’humain ne pouvait pas se reproduire sans l’allaitement, comme pour tous les mammifères. Une fois de plus, l’allaitement touche tellement d’aspects qu’il déborde largement le domaine de la santé génésique, de même qu’il ne peut être réduit à un mode d’alimentation ou a un soin maternel.

Mais au fait, cette expression est-elle courante au Québec? Curieusement, elle est bien plus utilisée par Santé Canada (depuis au moins 2000) et par la Santé publique de l’Ontario que par les organismes québécois. Je n’ai trouvé aucune trace de l’adjectif « génésique » dans les publications du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Je n’ai pas non plus vu d’équivalent anglophone, l’OMS utilisant l’expression « reproductive health », traduction littérale de « santé reproductive ».

Je n’ai pas découvert l’origine exacte de cette expression. Je n’ai pas non plus trouvé de textes antérieurs à l’an 2000 qui l’utilise. Même si je suis déçue de ne pas pouvoir y intégrer l’allaitement, je préfère l’appellation « santé génésique » à son synonyme « santé reproductrice », car elle signifie littéralement « santé de la naissance ». Dorénavant, je contribuerais à son rayonnement dans la francophonie à chaque occasion.

Raphaëlle Petitjean, 11 mars 2016
Visez la mission, déléguez l'administration
www.RaphaPetitjean.com

Ce texte est libre de droits, mais son auteure et le site de référence doivent être cités.